Dominique Racle Consultants :
agence de relations presse et communication culturelle

Agence pour la communication, le développement et la conduite de projets culturels et citoyens :
communication, relations presse, partenariats, mécénat, relations publiques.

Dernières actualités DRC

Saison 20-21

,

Depuis mon premier spectacle, ou à travers les Opéras auxquels j’ai collaboré, je cherche à développer un langage chorégraphique. Ce langage s’invente à partir des relations entre les êtres, le quotidien. Il est fondé sur un vocabulaire qui mélange la danse, le théâtre, le cinéma et la matière circassienne. J’y convoque toutes les émotions, la virtuosité, la contorsion, la connexion entre les interprètes, dans une écriture métaphorique où chaque détail compte, et qui s’exprime jusqu’au bout des doigts. Cette écriture se bâtit dans un univers visuel fort, qui participe à la trame dramaturgique, en s’appuyant sur un important travail de la lumière. Chacun de mes projets est une étape, inscrite dans un projet « global » de création de ce langage du mouvement. Langage que j’espère être pour le spectateur un vecteur de réflexions, d’émerveillement et d’émotions.


Lire plus >

Saison 1 Réédition

,

Nous avons travaillé au report des belles propositions qui composaient la saison d’ouverture, celle-ci aura lieu : vous retrouverez les TG Stan et Georgia Scalliet, Charles Berling, Eva Doumbia, Benoit Bradel et Marie-Sophie Ferdane, Olivier Py, Julie Guichard, Laurent Cazanave et bien sûr Le Quai de Ouistreham stoppé en pleine exploitation. Mais la renaissance a besoin de perspectives, de nouveautés, alors nous sommes allés chercher de nouvelles propositions : DJ Set (sur) écoute de Mathieu Bauer, une première collaboration avec le Festival d’Automne : blablabla d’Emmanuelle Lafon, le tube d’Anne-Laure Liégeois L’Augmentation, la présentation artistique de Mathieu Touzé Un garçon d’Italie et l’immense Alain Françon !


Lire plus >

La Scala Saison 3

,

Après plus de cinq mois de fermeture, le plaisir de rouvrir notre théâtre et de vous accueillir de nouveau est immense. En étroite collaboration avec les artistes de la saison 3 et le Ministère de la Culture, nous avons mis en place une charte sanitaire qui nous permet de vous accueillir en toute sécurité dès le mardi 8 septembre au Restaurant & Bar La Scala Paris. Le théâtre rouvrira ses portes progressivement avec : Une histoire d’amour d’Alexis Michalik, la remise du Prix des Rencontres philosophiques de Monaco 2020, Aux Armes, Contemporains !, L’Art du rire de et avec Jos Houben, 21e Seconde de Jason Brokerss, Perte de Ruthy Scetbon et Mitch Riley, Embrase-Moi de Kaori Ito, et bien d’autres …


Lire plus >

40e Festival international du film d’Amiens

, ,

Cette année, le Festival International du Film d’Amiens soufflera ses 40 bougies du 13 au 21 novembre 2020, dans les différentes salles de cinéma amiénoises (Ciné St Leu, Maison de la Culture, multiplexe Gaumont). Jacques Perrin, Rachid Bouchareb, Macha Méril, Ken Loach, Jean-Paul Rappeneau et bien d’autres invités honoreront le Festival de leur présence. La compétition réunira des films inédits en France : 10 longs-métrages de fiction, 6 documentaires et 11 courts-métrages seront proposés à l’appréciation du jury.


Lire plus >

« La réponse des Hommes » de Tiphaine Raffier

,

Quand sommes-nous justes ? Quand cessons-nous de l’être ? À partir des Œuvres de miséricorde, suite de recommandations positives de la religion chrétienne, Tiphaine Raffier interroge notre rapport à l'autre. Avez-vous déjà gardé un secret en sachant que vous trahissiez un ami ? Qui trahir ? A quel ami rester loyal ? Nous sommes tous soumis quotidiennement à des vertiges moraux, minuscules ou immenses. Vouloir être juste, vouloir faire le bien, interroge toujours l’éthique. Mon prochain spectacle parlera de morale mais aussi de bonté. L’année dernière, alors que je regardais Le Décalogue réalisé par Kieslowski, j’ai pris connaissance des Œuvres de miséricorde, décrites dans l’Évangile de Saint-Matthieu. Les Œuvres, miroir inversé du Décalogue, sont autant de règles positives que le chrétien doit effectuer s’il veut racheter ses fautes. Il existe quinze Œuvres de miséricorde.


Lire plus >

« Le Quai de Ouistreham » de Florence Aubenas

,

Le Quai de Ouistreham est un spectacle de femmes : une metteure en scène et une actrice donnent voix au texte d’une journaliste grand reporter, qui elle-même a su donner une voix à ces femmes de l’ombre, femmes qui travaillent avant l’ouverture des bureaux ou lorsque les portes sont enfin closes, qui récurent, astiquent, ploient sous l’effort et nous donnent le sentiment d’un monde propre à la sueur de leur front. Le Quai de Ouistreham est une plongée dans la « crise ». Cette crise dont on a beaucoup parlé, dont on parle moins aujourd’hui et dont pourtant nous supportons les séquelles. Florence Aubenas abandonne sa carte de presse et son confort parisien pour partir à Caen. Là, de façon anonyme, elle éprouve une autre vie, celle d’une femme célibataire de cinquante ans, sans enfants, divorcée, n’ayant jamais travaillé, qui s’inscrit à Pôle Emploi pour la première fois… Pour donner à la « crise » un corps et une voix.


Lire plus >

« Crise de nerfs » : 3 farces de Tchekhov

,

Admirateur et fin-connaisseur de l’oeuvre de Tchekhov (il lui a consacré un essai en 2002 intitulé Mon Tchekhov), Peter Stein, l’une des plus illustres figures de la mise en scène européenne, s’attelle à 3 courtes pièces du célèbre écrivain. Pour l’occasion, il compte célébrer la dimension farcesque des oeuvres tout en exaltant la richesse et l’extrême pertinence du réalisme psychologique qu’elles recèlent. A cet effet, Peter Stein, après Le Prix Martin d’Eugène Labiche, La dernière Bande de Samuel Beckett et le Tartuffe de Molière, a fait de nouveau appel à un monstre sacré de la scène, Jacques Weber.


Lire plus >

Festival Lyrique-en-mer 2020 / Festival international de Belle-Île

, ,

En cette période de fragilité des arts vivants, Lyrique-en-mer tente de relever le défi d’une saison estivale alternative à son édition originale, reportée à l’été 2021, et de « rendre la musique plus intense, plus belle, plus fervente que jamais » à l’instigation de Leonard Bernstein avec une courte saison de Concerts d’été du 3 au 13 août prochains à Belle-Ile-en-Mer.


Lire plus >

Rêvons au Théâtre! Été 20

,

La jeunesse marseillaise à la découverte de la magie du théâtre. Dès le 8 juin 2020, et pour l’été, Le Théâtre de La Criée ouvre ses espaces à des enfants, en s’adossant à la fois à diverses Associations présentes et efficaces et à l’Éducation nationale, pour proposer des pratiques artistiques par petits groupes encadrés par des artistes, acteurs et plasticiens, rompus à ce genre d’actions, avec toujours la même exigence d’excellence, en lien avec l’équipe du Théâtre, dans le respect des mesures sanitaires.


Lire plus >

ParisOFFestival 2020

, ,

L'annulation du Festival d'Avignon va avoir un impact redoutable pour de nombreuses compagnies pour qui ce temps d'exposition est primordial en terme de diffusion et de rencontres professionnelles. Face à cette situation, le Théâtre 14 a souhaité proposer une solution concrète aux compagnies et aux équipes qui les accompagnent et faire renaitre l’envie du public de retourner dans les salles. Notre objectif est de remettre de l’énergie dans le moteur du spectacle vivant à l’arrêt. Le Théâtre 14 organise du 13 au 18 juillet 2020 le ParisOFFestival : 15 propositions artistiques programmées pendant une semaine Porte de Vanves, au Théâtre 14 et au Gymnase Auguste Renoir.


Lire plus >

« BUG » de Tracy Letts

,

Agnès a peur. Son ex-mari, Jerry, sort de prison et visiblement il est violent. Son fils a mystérieusement disparu. Elle vit seule dans un motel près d’Oklahoma City et danse pour les hommes dans un bar de nuit. Un jour débarque Peter, vétéran de la Guerre du Golfe. Et ça colle entre eux. Ils s’accrochent l’un à l’autre. Ils font l’amour. Sentent qu’ils peuvent se faire du bien. Se protéger. Mais se protéger de quoi ??


Lire plus >

« Les Innocents, Moi et l’Inconnue au bord de la route départementale » de Peter Handke

,

Sortant de l’obscurité, au bord d’une route départementale déserte, un Moi prend la parole et salue le printemps. Il est ici chez lui, quand soudain surgissent les Innocents et la saison d’été se transforme en menace. Viennent l’automne et l’hiver, et arrive l’Inconnue, l’espérée ardemment désirée, une apparition lente presque comme une promesse de paix. Dans ce non-lieu suspendu, comme hors du temps, le Moi est confronté aux autres présences, et s’oppose à elles par les mots. La route, à la fois promesse d’un chemin libre et image du monde où autrui nous trouble, devient l’enjeu des rencontres et apparaît comme un équivalent du destin. Dans le prolongement de son oeuvre, le dramaturge Peter Handke interroge la force du langage et le lieu comme trace du passé. Alain Françon, en s’emparant de cette pièce profondément humaniste, retrouve l’auteur nobélisé de Par les villages.


Lire plus >

Retrouvez toutes nos actualités par thématiques :

Toutes Spectacle vivant Audiovisuel Festivals Environnement

Dernières références DRC