Dominique Racle Consultants :
agence de relations presse et communication culturelle

Agence pour la communication, le développement et la conduite de projets culturels et citoyens :
communication, relations presse, partenariats, mécénat, relations publiques.

Dernières actualités DRC

Théâtre 14 : Saison 2

,

Plus que jamais, Nous ne sommes pas là pour disparaître. Au milieu de la tempête que nous venons de traverser, ce titre est revenu comme une force, une puissance pour nous maintenir hors de l'eau. Plus nous perdions nos repères, plus il devenait vital de créer, de se tenir droit face au monde, face à la crise, face aux discours mortifères qui laissaient grandir le sous-entendu de notre inutilité. Ainsi nous rouvrons, encore, le Théâtre 14 avec cette pièce dont le titre est manifeste : nous existons, nous sommes nécessaires et nous comptons bien l'affirmer. Cette saison plus que jamais, nous devons réaffirmer que le Théâtre est le lieu de la représentation du monde, de l'existence, de la résistance, de la présence. Plus que jamais nous devons réaffirmer notre volonté de faire société, se rappeler la beauté et la joie du monde d'avant. Pendant ces mois de solitude, d'absence, de repli, nous avons goûté à l'ennui, expérimenté l'absence, l'assèchement de l'imaginaire, le manque de ces espaces de liberté et d'évasion que permettent les oeuvres d'Art, les pièces de théâtre.


Lire plus >

« La Seconde surprise de l’amour » de Marivaux

,

Vrai, ni la Marquise, ni le Chevalier n'ont été trahis en amour. Le Chevalier et Angélique ont été forcés de renoncer l'un à l'autre, et c'est pour ne pas être indigne de l'amour qu'Angélique est entrée au couvent. Quant à la Marquise elle a après deux ans de l'amour le plus tendre et un mois de mariage, perdu ce qu'il y a de plus aimable au monde. Mais vrai aussi, ils n'ont pas rencontré La Seconde Surprise de l'amour, cette répétition de l'unique. Les deux se sont retirés des affaires, retirés de l'échange. Ils ont quitté le marché, l'évaluation. D'ailleurs ils redoutent cette épreuve de l'estimation réciproque, ils craignent un marché de dupes. Si Arlequin a été poli par l'amour dans une pièce précédente de l'auteur, ces deux-là ne sont pas encore totalement polis, c'est à dire totalement humains.


Lire plus >

« 1h22 avant la fin » / Matthieu Delaporte & Alexandre de la Patellière

,

Mélanie et moi avons bâti La Scala Paris dans le seul but d’en faire « Le » lieu parisien des rencontres, des croisements et des échanges qui constituent, selon nous, l’ADN d’une maison de théâtre. Tout ici est pensé pour stimuler le hasard. C’est comme ça, sans raison majeure, par désir et par curiosité que Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière ont franchi les portes bleues de la Scala Paris il y a quelques mois. Apparemment sensibles à notre démarche, ils nous ont offert de partager avec eux leur dernière oeuvre : 1h22 avant la fin. Et c’est un cadeau ! Drôle, funeste, piquante et écrite sur le fil du rasoir par Matthieu Delaporte, cette pièce qu’il mettra en scène avec Alexandre de la Patellière est un remède à la morosité du moment. C’est aussi drôle qu’intelligent !


Lire plus >

La Scala Saison 4: 09.21 – 01.22

,

Il était une fois, dans des temps pas si reculés, un grand théâtre bleu. Il avait vu le jour le 11 septembre 2018 au 13, boulevard de Strasbourg, dans le Xe arrondissement de Paris. C’était, aux dires de tous, une magnifique salle modulable de 550 places flanquée d’un restaurant devenu rapidement aussi populaire que le théâtre. Et puis, tout d’un coup, sans prévenir, un méchant virus s’est invité à la fête, condamnant pour plus d’un an tous les théâtres du monde à fermer leurs portes. Après un moment de stupéfaction, nous avons décidé de retrousser nos manches et de faire grandir notre Scala. Nous lui avons donné une petite soeur, La Piccola Scala. Cet amphithéâtre de 200 places, imaginé par Fary et par Panayotis Pascot, nous permet aujourd’hui de faire la part belle à l’émergence dans tous les domaines artistiques.


Lire plus >

Théâtre de l’Atelier : Saison 21-22 partie 1

,

Comme le revendiquaient Dullin et Copeau, le metteur en scène et directeur Marc Lesage organise la vie du Théâtre de l’Atelier en tâchant de faire passer l’art avant les considérations mercantiles. Facile à dire lorsque les salles sont ouvertes et combles… Reste que l’équilibre devient périlleux lorsqu’elles sont fermées. Les théâtres privés, qui ne bénéficient pas des subventions publiques, sont contraints, en temps de pandémie, à ne pas oublier que si le théâtre est une aventure, il est aussi une entreprise. Le directeur de l’emblématique salle montmartroise, qui a été un des premiers à revendiquer le maintien du spectacle vivant, invite à garder la face sous le masque. Feydeau , Gourio, Lanzmann et Fabcaro sont à l’affiche de cette première partie de Saison pour retrouver le chemin du théâtre !


Lire plus >

« Machine de Cirque » par Machine de Cirque

,

Poétiques et humoristiques… les six gars gars de Machine de Cirque ont vraiment tout pour plaire. Le seul hic : ils sont seuls au monde. Leur quête : contacter dʼautres rescapés à lʼaide dʼune étrange machine. Y parviendront-ils ? Rien nʼest moins certain ! Ils se laissent aisément distraire par leurs fantasmes insolites et ont un talent certain pour se mettre dans des situations périlleuses. On ne peut plus normal ! Comment pourraient-ils survivre autrement à cet univers dépourvu de femmes et dʼordinateurs ? Téméraires, touchants et comiques, ces six personnages éclatés ont une complicité contagieuse. Ils manient de main de maître la planche coréenne, les quilles, la batterie, et même, la serviette de bain ! Machine de Cirque, jeune compagnie de Québec, offre un spectacle grand public à la fois poétique et bourré d’humour.


Lire plus >

« Tartuffe » de Molière

,

Mais qui est Tartuffe ? Qu’est-ce que l’emprise, la prédation, le consentement ? Macha Makeïeff donne un nouveau destin aux personnages et enjeux de la pièce de Molière dans une mise en scène du désir et de l’imposture. Grande comédie qui dénonce l’hypocrite et l’imposteur, Le Tartuffe de Molière (1669) continue de troubler par la modernité insolente de son propos. Ou comment une famille de la grande bourgeoisie se divise dans son hôtel particulier autour d’un étrange et charismatique Envoyé, le condamne, le fantasme, l’adore, l’approche… Alors que Madame Pernelle et son fils Orgon célèbrent ce monstre de vertus, épouse, fils, fille, amant, amie et libertins dénoncent un étonnant prédateur. Parviendront-ils à le confondre ? En jouant des ambiguïtés de chaque personnage, Macha Makeïeff nous plonge dans un roman noir où le suspense ne cesse de croître. Entre fantaisie et satire sociale, cette pièce hautement politique révèle ici une ambivalence terriblement contemporaine.


Lire plus >

Festival Lyrique-en-mer 2021 / Festival international de Belle-Île

, ,

Depuis la fondation de Lyrique-en-mer en 1998, nous sommes fiers de notre capacité à innover et à réjouir, tout en maintenant un niveau de qualité impressionnant dans nos performances. Au cours des douze derniers mois, nous avons également découvert notre capacité d’adaptation, car les circonstances difficiles du monde qui nous entoure ont exigé une approche différente d’aborder les événements artistiques. Et donc en 2021, nous présentons une saison différente de la normale, comme nous avons été contraints de le faire il y a un an, réduite et adaptée aux circonstances, mais néanmoins innovante et dynamique. Après un hiver et un printemps difficile, la saison estivale nous excite tous avec la perspective de jouer et d’assister à nouveau à la musique live.


Lire plus >

Les Intrépides – 7e édition

,

Avec obstination, la SACD depuis sept ans passe une commande d'écriture à des autrices en partenariat avec la SSA Suisse et la SACD Belgique pour mettre en lumière l'étonnante diversité et richesse de l'écriture des femmes. Où sont-elles? Mais ici, mais partout ! Bien qu'elles peinent à chaque maillon de la chaîne à exister. Chaque année, un thème les réunit. En 2020, les Intrépides n'ont pas pu avoir lieu mais tout était prêt, et le thème retenu fut celui de la Frontière(s). Incroyablement prémonitoire car choisi bien avant la pandémie, bien avant le confinement, bien avant que les frontières de notre pays ne soient interdites à toute circulation. Il n'était donc pas question que cette édition 2020 reste lettre morte, nous nous sommes battues pour les reconduire en 2021.


Lire plus >

Festival Arte Flamenco 2021

, ,

En 2020, la Covid-19 a eu raison du festival international Arte Flamenco, annulé comme la plupart des festivals en France. Depuis, avec l’énergie de l’espoir, les équipes du festival ont travaillé sur l’édition 2021 et proposent un format inédit pour cette 32e édition. Le contexte sanitaire lié à la pandémie de Covid-19 impose en effet une adaptation au jour le jour pour entrer dans le cadre défini par le gouvernement. Aussi, si les conditions le permettent, Arte Flamenco se déroulera entièrement en plein air, dans les Arènes du Plumaçon à Mont-de-Marsan. Cinq soirées d’exception portées par de grands noms du flamenco – Rafaela Carrasco, Manuela Carrasco, Riqueni, Farruquito ou Rocío Molina pour n’en citer que quelques-uns – sont prévues.


Lire plus >

Le Mois Molière 2021

, ,

Pour cette 25e édition, le Mois Molière aura bien lieu au mois de juin, malgré la Covid. Il a été imaginé autour d’un nombre beaucoup plus restreint de sites, tous en plein air, avec des jauges réduites. Qu’à cela ne tienne ! Le théâtre amènera joie, détente et rêverie après cette année si difficile. Il reste fidèle à ce qu’il a toujours voulu défendre : un festival pour tous, familial, diversifié, permettant au plus grand nombre d’accéder aux joies du théâtre et de la musique. Dans ce temps de crise où les troupes ont tellement rongé leurs freins, j’ai privilégié les créations et quelques reprises, les créations de l’an dernier, prématurément arrêtées.


Lire plus >

Saison 20-21

,

Depuis mon premier spectacle, ou à travers les Opéras auxquels j’ai collaboré, je cherche à développer un langage chorégraphique. Ce langage s’invente à partir des relations entre les êtres, le quotidien. Il est fondé sur un vocabulaire qui mélange la danse, le théâtre, le cinéma et la matière circassienne. J’y convoque toutes les émotions, la virtuosité, la contorsion, la connexion entre les interprètes, dans une écriture métaphorique où chaque détail compte, et qui s’exprime jusqu’au bout des doigts. Cette écriture se bâtit dans un univers visuel fort, qui participe à la trame dramaturgique, en s’appuyant sur un important travail de la lumière. Chacun de mes projets est une étape, inscrite dans un projet « global » de création de ce langage du mouvement. Langage que j’espère être pour le spectateur un vecteur de réflexions, d’émerveillement et d’émotions.


Lire plus >

Retrouvez toutes nos actualités par thématiques :

Toutes Spectacle vivant Audiovisuel Festivals Environnement

Dernières références DRC