Description du projet

« La Traversée aux Disparus » de Eva Doumbia

On estime à plusieurs dizaines, parfois des centaines de millions le nombre des disparus pendant la traite, des frères, sœurs, pères, cousins, époux, amants, fils, filles, disparus, morts sans sépultures, sans être nommés ni honorés. Les rescapés ont fondé des familles qui ne connaîtront jamais leur généalogie. De part et d’autre de l’océan, des familles possèdent une amputation.

Maryse Condé, née en Guadeloupe en 1937, Yanick Lahens, haïtienne née en 1953 et Fabienne Kanor, née en 1970 à Orléans de parents martiniquais ont en partage d’être femmes et romancières. Elles sont aussi descendantes d’esclaves déportés d’Afrique.

La Traversée aux Disparus, une trilogie composée de textes de chacune de ces auteures propose une réflexion sur le concept de résilience par l’écriture. Chaque texte est répété et créé de manière indépendante avant qu’ils ne soient réunis en mai 2014 sur le Théâtre de la Criée à Marseille, reliés pour l’occasion les uns aux autres par un dispositif scénique et filmique (documentaire réalisé par la cinéaste Sarah Bouyain) dont le propos sera la mise en perspective de la biographie des auteures, leur rapport à cette Histoire de la déportation négrière avec les textes qui seront joués (et chantés) sur le plateau. Lesquels textes seront portés par une distribution internationale (Mali, Cameroun, France, Haïti, Burkina-Faso, Congo) et presque exclusivement féminine.

Téléchargements