Mercredi 27 juillet 2022 au soir, le festival Lyrique fêtait sa renaissance, après deux ans de silence. Philip Walsh, directeur artistique et chef d’orchestre, a présenté le programme devant une audience impatiente et enthousiaste.

Publié le 28/07/2022 à 19h00

Une joyeuse atmosphère régnait dans la salle Arletty, mercredi 27 juillet 2022 au soir, au Palais (Morbihan), tant les artistes et les amoureux d’opéra et de musique étaient heureux de se retrouver, après deux ans d’interruption forcée.

Le confinement a pourtant des bons côtés puisqu’il a permis à David Jackson, directeur musical et chef de chœur, de réorchestrer le Stabat Mater, du compositeur tchèque Antonin Dvorák (1841-1904), pour les quatorze musiciens du festival. Vendredi 29 juillet 2022, c’est le grand retour du chœur de Belle-Isle,

qui chantera sous la direction de David Jackson.

Orphée et Eurydice, par Hector Berlioz

Pas de Carmen ni de Traviata cette année, mais un opéra moins connu : Orphée et Eurydice, du compositeur allemand Christoph Willibald Gluck. Inspiré du mythe grec d’Orphée, composé en 1762 et remanié plusieurs fois, l’orchestre jouera la version d’Hector Berlioz. Pour cette production exceptionnelle, Philip Walsh s’est associé au metteur en scène britannique Robert Chevara qui a présenté la vision de son travail et a collaboré main dans la main, avec la chorégraphe finlandaise Sara Europaeus.

« Les chanteurs doivent habiter l’espace »

Je travaille dans un espace vide, un minimum de décor, les chanteurs doivent habiter l’espace, savoir ce qu’ils font et c’est beaucoup de pression. Nous avons beaucoup travaillé en amont avec Sara sur la gestuelle, ce qui a facilité mon travail sur place, explique Robert Chevara qui vient à Belle-Ile (Morbihan) pour la première fois. La mezzo-soprano Serna Perez et la soprano Maria Koroleva seront respectivement Orphée et Eurydice. Les deux artistes ont montré leur indéniable talent en chantant chacune un extrait du livret.

Il y aura aussi la première partie du Messie, composé par Georg Friedrich Haendel en 1741, chanté par 150 choristes inscrits au programme Venez chanter. Les choristes inscrits à l’évènement reçoivent la partition chez eux et se préparent seul ou entre amis. Les répétitions regroupant l’ensemble du chœur ne sont tenues que le jour de la représentation. C’est une incroyable expérience, inspirante, porteuse et Philip Walsh est un chef de chœur magnifique », confie Isabelle qui renouvelle l’expérience pour la troisième fois.

Hommage à Michel Legrand et Stephen Sondheim

Le festival Lyrique a aussi le privilège d’accueillir la grande pianiste Anne Queffélec qui donnera un concert le 31 juillet 2022 dans l’église de Bangor. Il y aura aussi un concert jeune public avec Pierre et le loup (1936) de Sergueï Prokofiev, un gala d’opéra italien et un autre autour de Mozart.

Le festival se terminera avec une soirée cabaret, un hommage à Michel Legrand et Stephen Sondheim disparus récemment, menés par Philip Walsh et Jazmin Black Grollemund.

Du vendredi 29 juillet au samedi 13 août. Contact : www.lyrique-belle-ile.com.