Spectacle Vivant

­

« Le Chant du Cygne » : 3 farces de Tchekhov

,

Admirateur et fin-connaisseur de l’oeuvre de Tchekhov (il lui a consacré un essai en 2002 intitulé Mon Tchekhov), Peter Stein, l’une des plus illustres figures de la mise en scène européenne, s’attelle à 3 courtes pièces du célèbre écrivain. Pour l’occasion, il compte célébrer la dimension farcesque des oeuvres tout en exaltant la richesse et l’extrême pertinence du réalisme psychologique qu’elles recèlent. A cet effet, Peter Stein, après Le Prix Martin d’Eugène Labiche, La dernière Bande de Samuel Beckett et le Tartuffe de Molière, a fait de nouveau appel à un monstre sacré de la scène, Jacques Weber.


Lire plus >

« BUG » de Tracy Letts

,

Agnès a peur. Son ex-mari, Jerry, sort de prison et visiblement il est violent. Son fils a mystérieusement disparu. Elle vit seule dans un motel près d’Oklahoma City et danse pour les hommes dans un bar de nuit. Un jour débarque Peter, vétéran de la Guerre du Golfe. Et ça colle entre eux. Ils s’accrochent l’un à l’autre. Ils font l’amour. Sentent qu’ils peuvent se faire du bien. Se protéger. Mais se protéger de quoi ??


Lire plus >

« Les Innocents, Moi et l’Inconnue au bord de la route départementale » de Peter Handke

,

Sortant de l’obscurité, au bord d’une route départementale déserte, un Moi prend la parole et salue le printemps. Il est ici chez lui, quand soudain surgissent les Innocents et la saison d’été se transforme en menace. Viennent l’automne et l’hiver, et arrive l’Inconnue, l’espérée ardemment désirée, une apparition lente presque comme une promesse de paix. Dans ce non-lieu suspendu, comme hors du temps, le Moi est confronté aux autres présences, et s’oppose à elles par les mots. La route, à la fois promesse d’un chemin libre et image du monde où autrui nous trouble, devient l’enjeu des rencontres et apparaît comme un équivalent du destin. Dans le prolongement de son oeuvre, le dramaturge Peter Handke interroge la force du langage et le lieu comme trace du passé. Alain Françon, en s’emparant de cette pièce profondément humaniste, retrouve l’auteur nobélisé de Par les villages.


Lire plus >

« Agatha » de Marguerite Duras

,

Agatha de Marguerite Duras est le dernier dialogue entre un homme et une femme, Lui et Elle, ou plus précisément entre un frère et une soeur qui s’aiment d’un amour impossible. Elle lui a donné rendez-vous dans leur maison d’enfance, inhabitée depuis le décès de leur mère, la villa Agatha. Elle part avec un autre homme. Elle part pour s’éloigner de cet amour secret et impossible. Elle part pour espérer vivre autrement. Face à Elle, Lui souffre et refuse ce départ. Ensemble, ils vont convoquer par les mots cet amour et le faire revivre à travers les souvenirs d’une enfance perdue. Avant de se perdre. Ou de se retrouver…


Lire plus >

Réouverture du Théâtre 14

,

Il y a un an, l’association du Théâtre 14, présidée par Bruno Racine, en accord avec la Mairie de Paris, a nommé deux jeunes directeurs trentenaires et déterminés à la tête du Théâtre 14. Immédiatement projetés dans un tourbillon joyeux et heureux de ces nouvelles fonctions, Mathieu Touze et Edouard Chapot ont accompli un grand nombre de tâches diverses, et parfois improbables, pour vous proposer dès le 20 janvier 2020 un théâtre rénové par la Ville de Paris, une seconde salle dédiée à la pratique fin 2020, une nouvelle charte graphique et site internet, un parcours spectateur, première pierre de leur positionnement d’Université Populaire du Théâtre.


Lire plus >

BIS de Nantes 2020

, ,

Créées en 2004, les Biennales Internationales du Spectacle sont devenues « le » rendez-vous incontournable dédié à la filière du spectacle vivant. Durant deux jours intenses et riches de débats, de spectacles, d’ateliers et de temps forts entre professionnels du spectacle et acteurs de la vie culturelle, les BIS conjuguent diversité des discussions thématiques, qualité des échanges et plaisirs de rencontres.


Lire plus >

Théâtre de l’Atelier : Saison 2019-2020

,

Anna Mouglalis, Stéphane Freiss, Pierre Richard, Jacques Weber, Philippe Magnan sont à l’affiche de la saison 2019/2020 du Théâtre de l’Atelier.


Lire plus >

La Scala Saison 2: septembre-décembre 2019

,

Théâtre privé d'intérêt public La Scala Paris réunit une programmation éclectique et pluridisciplinaire. En cette rentrée, Philippe Torreton, Thomas Jolly, L. (Raphaële Lannadère), Babx, François Morel et les circassiens du Québec se partageront l'affiche. A la Scala Paris, le plus important est tout ce qui nous échappe, ce que nous ne contrôlons pas.


Lire plus >

« Hippolyte » de Garnier & « Phèdre » de Racine

,

Ce diptyque est organisé autour du mythe de Phèdre. À travers une immense figure féminine, ce mythe fait l’apologie d’une affirmation désordonnée du désir. Minos, roi de Crète, est l’époux de Pasiphaé, fille du Soleil. Prise d’un désir étrange pour un taureau, celle-ci se transforme en vache et conçoit un être mi-homme mi-taureau, le Minotaure, que l’on enferme dans un labyrinthe. Minos et Pasiphaé ont deux filles: Phèdre et Ariane. De l’autre côté de la mer, Égée, roi d’Athènes, après avoir perdu la guerre face à Minos, doit livrer chaque année sept jeunes filles et sept jeunes hommes en pâture au Minotaure.


Lire plus >

« Le Misanthrope » de Molière

,

Dans le Misanthrope, Molière décrit les appétits cyniques de cette société où l’amélioration du rang de l’un entraine de fait la dégradation de quelqu’un d’autre et où le jeu marqué des ambitions fait craquer le vernis de la politesse. « L’engluement » dans lequel s’ébat cette société enlaidit tous les rapports humains : amour surtout, amitié et sape même le fondement d’un art poétique !


Lire plus >

Festival Lyrique-en-mer 2019 / Festival international de Belle-Île

, ,

XXIe édition sous le signe de la passion et de l’innovation. Lyrique-en-mer a célébré un anniversaire spécial en 2018, à savoir vingt années de passion pour le lyrique sur Belle-Ile-en-mer. Quand j’ai commencé à préparer la saison 2019, il m’est apparu comme une évidence que, pour faire suite au succès incroyable de notre vingtième anniversaire, je devais proposer des nouveautés. Il est très important que le festival garde sa fraîcheur et reste innovant, sans pour autant abandonner ce qui en a fait un si grand succès.


Lire plus >

« Lewis versus Alice » d’après Lewis Carroll

,

Avec Lewis versus Alice, Macha Makeïeff entre dans l’univers féérique de l’étrange écrivain britannique Lewis Carroll, créateur d’Alice au pays des merveilles, poète énigmatique célébré par les Surréalistes. Avec une troupe joyeusement fantasque de comédiens chanteurs musiciens, une fantaisie théâtrale à la croisée du rêve, de l’enfance et de l’extravagance anglaise.


Lire plus >

Festival Arte Flamenco 2019

, ,

Pour sa 31e édition, Arte Flamenco affirme sa volonté de soutenir la création artistique. C’est donc avec plaisir que nous accueillons la danseuse et chorégraphe Olga Pericet et son spectacle Un cuerpo infinito en hommage à Carmen Amaya. En résidence de création en 2018, elle nous avait fait partager les premières expressions riches de créativité et de technicité de son travail. Fidèle à son histoire et à son identité, Arte Flamenco nous entraîne dans un voyage au coeur du flamenco andalou. Un voyage dans lequel la jeune génération dialogue avec les figuras du cante et du baile.


Lire plus >

Le Mois Molière 2019

, ,

Pour cette 24ème édition, le Mois Molière reste fidèle à ce qu’il a toujours voulu défendre : un festival pour tous, familial, diversifié, permettant au plus grand nombre d’accéder aux joies du théâtre et de la musique. Pendant un mois, les spectacles irriguent nos quartiers et nos vies. Toute la ville devient une grande scène à ciel ouvert, pour vivre, ensemble un événement chaleureux, festif et éducatif. A côté des spectacles professionnels que nous avons sélectionnés, le Mois Molière tend la main aux jeunes talents. Les troupes professionnelles en résidence à l’année dans notre ville vous présenteront leurs nouvelles créations.


Lire plus >

« Mademoiselle Julie » de August Strindberg

,

La Saint-Jean de Mademoiselle Julie participe du cadre de la tragédie. La pièce ne comporte ni entracte ni pause ni même changement de décor, tout se passe dans l'espace clos d'une cuisine. Mademoiselle Julie, selon Strindberg, est une «tragédie naturaliste», Unité de temps : la pièce se déroule à la fin du XIXe siècle, en 1894, par une nuit d´été à la veille de la Saint-Jean, unité de lieu (la cuisine d'une demeure patricienne située dans la campagne suédoise) et unité d'action : un jeu de la séduction entre maître(sse) et valet.


Lire plus >

Théâtre Déjazet – Saison 2018-2019

,

Lutter, contester, combattre, résister, afin de rester en vie, résolument indiscipliné : cela m’a semblé être notre devoir de mémoire de ce que nous souhaitons montrer, en cette nouvelle saison théâtrale 2018-2019 au Théâtre Déjazet.


Lire plus >

« Bells & Spells » de Victoria Thierrée Chaplin avec Aurélia Thierrée

,

Il y a beaucoup d’humour et l’éclat d’une douce folie dans l’univers de Victoria Thierrée Chaplin. Pour son nouveau spectacle, Aurélia Thierrée se glisse dans la peau d’une cleptomane. Aurélia Thierrée nous ouvre les portes de son imaginaire teinté d’intranquillité et de poésie. L’artiste aux multiples facettes se retrouve manipulée et sous l’influence des objets qu’elle dérobe. Des objets appartenant à un monde qui n’en fait qu’à sa tête. Toutes sortes de mirages font sourire et rêver. Dans Bells and Spells, ni la logique, ni la raison, ni le sérieux n’a voix au chapitre. Aurélia Thierrée et Jaime Martinez nous guident vers des terres hallucinatoires. Des contrées libertaires qui conjuguent humour surréaliste et sens du féérique.


Lire plus >

« La Légende de Bornéo »

,

La Légende de Bornéo : une pièce sur le travail. Il y a une légende à Bornéo qui dit que les orangs-outans savent parler mais qu’ils se taisent de peur qu’on les mette au travail. Le travail, où se mêlent enjeux de rentabilité, de dignité, de vie, de servitude volontaire, de pétages de plomb, de valeurs de mérite martelées à coups de campagnes électorales, de compétition, de chantage, de standardisation du langage et autres plateformes téléphoniques, de licenciements brutaux et de musiques d’attente. La question n’est pas d’informer ou de rendre compte d’une réalité sociologique. Ce qui nous intéresse, c’est de passer par les histoires personnelles de gens que nous rencontrons, car nous pensons que l’intime est une clef puissante grâce à laquelle le politique redevient audible.


Lire plus >

4e édition des Voix d’Orléans / Rencontres de la Francophonie

, ,

Les 4, 5 et 6 avril 2019, se déroulera la 4ème édition des Voix d’Orléans. Pour 2019 c’est le thème « Informer, à tout prix ? » qui a été choisi. Pendant 3 jours chacun pourra ainsi, autour d’intellectuels francophones du monde entier, prendre le temps de dialoguer, d’échanger et de s’interroger sur ce sujet résolument d’actualité. Jamais l’hostilité à l’égard des médias et de ceux qui les composent n’aura été aussi grande. Jamais la crédibilité de ceux qui nous informent aura autant été remise en cause. Un climat de défiance amplifié notamment par la multiplication des échanges fermés sur des réseaux sociaux où les « infox » se mêlent à la réalité.


Lire plus >

« Raoul » de James Thierrée

,

Homme sans fond ni couvercle. Seule la solitude connait sa mélodie. Son espace, son temps se remplit de ce qu'il est… Et de ce qu'il n'est pas, car personne ne le regarde. Sauf au théâtre. Désir, rage, peurs, pirouettes, vertiges, murmures et barrissements se côtoient dans cette boite que Raoul Pandore ouvrit dans un excès de curiosité. Je voudrais créer un personnage théâtral dans le sens noble du terme, donc intemporel. Peinture craquelée d'une renaissance. Férocité humaine. Créatures bienveillantes. Combats singuliers. Raoul, les doigts crispés sur la rive, n'attend qu'un signal… pour partir à la dérive.


Lire plus >

« Premier Amour » de Samuel Beckett

,

« J'associe, à tort ou à raison, mon mariage avec la mort de mon père, dans le temps. Qu'il existe d'autres liens, sur d'autres plans, entre ces deux affaires, c'est possible. Il m'est déjà difficile de dire ce que je crois savoir » Samuel Beckett. J'ai découvert tard dans ma vie à quel point les écrits de Samuel Beckett me touchaient. A quel point la profonde humanité de ses personnages, le rythme de ses phrases, la musicalité de son français, son humour terrible, sa poésie, m'étaient proches sans effort.


Lire plus >

Festival Jeune et Très Jeune Public 2019

, ,

La Ville de Gennevilliers, en partenariat avec l’association Enfance et Musique, a le plaisir de vous présenter la 4e édition du Festival Jeune et Très Jeune Public. Ce moment convivial autour de la culture et de la création jeune public est très attendu par les familles et les professionnels. La richesse, la créativité et l’inventivité de ce festival en font une période d’émerveillement pour les enfants et les parents, et d’inspiration pour les professionnels de l’enfance et de la culture.


Lire plus >

Carte blanche à Michèle Anne de Mey et Jaco Van Dormael

,

La chorégraphe Michèle Anne de Mey et le réalisateur Jaco Van Dormael sont les invités de La Scala Paris dans le cadre d'une carte blanche pour donner leur trilogie. Deux pièces Kiss & Cry et Cold Blood. Dans ces deux créations les mains tiennent tous les rôles et, par un jeu de trucages spectaculaires, elles créent l'illusion et donnent l'ampleur poétique à l'histoire. Le troisième spectacle est un solo de Michèle Anne de Mey intitulé Amor où seule en scène elle semble se démultiplier sous l’œil de la caméra de Jaco.


Lire plus >

Compagnie La Résolue – Louise Vignaud : Saison 2018-2019

,

Après Le Misanthrope de Molière présenté en 2017 au TNP et la Phèdre de Sénèque au Studio Théâtre de la Comédie-Française, Louise Vignaud a mis en scène en 2018 Rebbibia de Goliarda Sapienza et va créer Agatha de Marguerite Duras en mars 2019. Parallèlement, plusieurs de ses productions seront en tournée tout au long de 2019 et de 2020.


Lire plus >

« L’Échange » de Paul Claudel

,

Dans son déploiement mouvementé, fait de terre lourde, de glèbe épaisse mais de mers ouvertes aux vents du monde aussi, le théâtre de Paul Claudel tend au répertoire dramatique français une proposition baroque. Non seulement parce que le monde s’y expose, parce que le déplacement y domine, parce que les formes proposées bousculent l’attendu, mais parce qu’une langue le constitue, l’achève et l’initie totalement.


Lire plus >