Spectacle Vivant

­

Festival Arte Flamenco 2011

, ,

L’Unesco l’a acté officiellement fin 2010 : le Flamenco est désormais inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Les Landais peuvent s’en réjouir, et le Département aussi ; lui qui, depuis plus de vingt ans, témoigne chaque été du foisonnement de cette culture. Parmi les critères retenus pour cette reconnaissance internationale, il en est deux qui ont toujours présidé à l’expression du festival Arte Flamenco de Mont-de-Marsan : l’enracinement et la créativité.


Lire plus >

Rencontres Paul Claudel, Château de Brangues 2006-2011

,

Contre toute attente, cette année marque la fin des Rencontres de Brangues. Malgré leur élan (pour ne pas dire leur éclat), l’édition 2011 sera la dernière. En sept années, ces Rencontres poétiques et littéraires ont déployé leurs voix pour célébrer le poème en son élévation, chanter le Verbe dans son incarnation, sonder le sens au creux de la question. Elles ont salué passants essentiels et passeurs de quintessence – Jean-Louis Barrault, Michael Londsale, Laurent Terzieff. Elles ont embrassé et revendiqué, au fil des éditions successives, un théâtre poétique (2005), une scène pour dire (2006), une scène en prise avec le monde (2007), un théâtre d’art (2008), une circulation des valeurs (2009), une langue européenne épanouie en traduction (2010). Elles ont porté haut et affirmé fort le souffle de la quête et la vertu d’héroïsme, en une éthique du dépassement spirituel.


Lire plus >

« Mademoiselle Julie » & « Créanciers » de August Strindberg

,

Mademoiselle Julie (1888) : Pendant la nuit de la Saint-Jean, alors que le comte est absent et que le peuple se laisse aller à une joie exubérante, la jeune comtesse Julie, exaltée par l’heure et les circonstances, invite son valet de chambre Jean à danser. Elle le provoque et se donne à lui. Jean profite de cette situation pour réaliser un rêve longtemps caressé: devenir propriétaire d’un grand hôtel. Créanciers (1888) : Pièce de théâtre en un acte. Adolphe et Tekla, sont un couple à la mode. Adolphe est peintre et sculpteur alors que la jeune femme est écrivaine. Le couple est très épris l’un de l’autre mais Tekla est volage et vogue de conquêtes en conquêtes.


Lire plus >

Saison Culturelle France-Maroc 2011

, ,

Cette saison 2011 sera dédiée au cirque, à la danse, à la photographie, au livre et au débat d’idées. Y seront mis en lumière notamment la jeune création marocaine issue de la coopération entre nos deux pays comme l’Ecole Nationale de Cirque Shem’sy de Salé, la Compagnie 2k_far; mais aussi des institutions françaises de renom telles que le Centre National des Arts du Cirque, le Centre Chorégraphique National de Grenoble, l’Agence photographique Magnum, ou encore le très prestigieux Collège de France. Au total plus de 120 manifestations se dérouleront tout au long de l’année, dans 13 villes du Maroc.


Lire plus >

« Un pied dans le crime »

,

Messieurs Gaudiband et Blancafort sont des voisins ennemis. Ils se sont déclaré la guerre pour des questions de noisetiers dont le feuillage déborde, de chats dont les miaulements sont insupportables, de statues antiques trop dénudées, de pigeons barbares… bref pour les choses essentielles de leur vie. Un ami de Gaudiband, le sieur Gatinais, va s’employer à régler ce grave conflit. Pour se débarrasser du chat miauleur, Gatinais s’empare discrètement du fusil de son ami et tire dans l’obscurité sur l’animal. C’est alors que le chat s’écrie : « Ah ! sapristi ! » Gatinais aurait-il tué un homme ? On parle d’une tentative de meurtre ! Et c’est son ami qui est accusé du crime à sa place ! Gatinais est effondré, mais se tait. C’est alors qu’il apprend qu’il est nommé juré au procès. Sa vie devient un enfer…


Lire plus >

Binôme – Edition #1

,

Quand culture scientifique et artistique se rencontrent sur les planches… Nées de rencontres « impromptues » entre cinq scientifiques et cinq auteurs contemporains, coproduites par Universcience et la compagnie «les sens des mots», sur une idée originale de Thibault Rossigneux, ces courtes pièces totalement inédites illustrent la relation riche, insolite et vivante entre chercheurs et auteurs dramatiques, entre les sciences et la création artistique.


Lire plus >

« Siècle d’Or »

,

Appelons Siècle d’or, propose Bartolomé Benassar, la mémoire sélective que nous avons d’une époque où l’Espagne a tenu dans le monde un rôle dominant, qu’il s’agisse de la politique, de la monnaie, de la religion, des arts ou des lettres. Les historiens le font commencer avec le règne de Charles-Quint, et s’achever avec les traités de Westphalie qui mettent fin à la guerre de Trente Ans. Par le traité des Pyrénées (1659), l’infante Marie-Thérèse d’Espagne était donnée en mariage à Louis XIV qui avait vingt et un ans. Ils furent mariés à Saint-Jean-de-Luz, et la porte par laquelle les jeunes époux sortirent de l’église fut murée. Je passe devant chaque été. Le Siècle d’or, dont le nom symbolise l’éclat d’un pouvoir matériel qui ne bénéficia guère au peuple espagnol, prend fin lorsque commence le brillant Siècle de Louis XIV, qui fut aussi celui d’une grande misère pour le peuple français.


Lire plus >

« Tournée au Maroc : 4 Comédies de Molière »

,

Pour la première fois depuis son arrivée à Lyon en 2002, le TNP partira avec sa troupe d’acteurs, présenter quatre comédies de Molière au Maroc en mai-juin, puis en Corée à l’automne, renouant ainsi avec les grandes tournées internationales du Théâtre National Populaire et accomplissant sa mission de théâtre public: diffuser le répertoire du théâtre français à l’étranger.


Lire plus >

« La Nuit des Rois »

,

Un bateau fait naufrage. Rescapée, une jeune femme, Viola, sort de la mer. Elle découvre alors un pays qu’elle ne connaît pas et qui n’a rien de merveilleux : l’Illyrie. Son frère jumeau, Sébastien, a, lui, été englouti par les flots. Elle apprend qu’une comtesse des lieux, Olivia, porte, elle aussi, le deuil d’un frère aimé. Elle veut entrer à son service, revêt des habits d’homme semblables à ceux de son frère Sébastien, mais c’est d’Orsino, un prince amoureux de la comtesse, qu’elle sera le page et messager de son amour auprès d’Olivia. Bien vite, Viola, qui se fait nommer Césario, aime son maître Orsino... Malentendus, quiproquos, méprises s’ensuivent nécessairement.


Lire plus >

23e Cérémonie des Molières

, ,

Présidée par Bernard Giraudeau, présentée par Frédéric Mitterrand (venu spécialement de la Villa Médicis à Rome), réalisée par Jérôme Revon, la 23e Nuit des Molières se déroulera dimanche 26 avril à 20H30 sur France2, en direct du Théâtre de Paris. La qualité des intervenants, du programme proposé ainsi que la diffusion de bandes annonces mettant en lumière les spectacles nommés dans les catégories du Théâtre public et du Théâtre privé donneront à la soirée un caractère culturel, au-delà d’une simple remise de prix. L’APAT, Association Professionnelle et Artistique du Théâtre, a préparé avec France 2 et R&G Productions, cette cérémonie au cours de laquelle, 18 « Molières » seront attribués récompensant auteur, adaptateur, metteur en scène, comédien, comédienne, scénographe, costumier, créateur lumière des scènes privées et subventionnées, parisiennes et régionales.


Lire plus >

« Coriolan » de Shakespeare

,

Sur le forum, les tribuns de la plèbe affrontent sénateurs et généraux patriciens. Confronté à la famine, le peuple réclame blé et justice. S’y ajoute la guerre de l’envahisseur Volsque contre Rome. La pièce suit le parcours de Coriolan, chef de guerre et orgueilleux patricien. Située dans la Rome républicaine balbutiante, écrite dans l’Angleterre moderne naissante, cette pièce politique expose des enjeux d’une brûlante actualité pour nos républiques et démocraties en souffrance.


Lire plus >

« De Gaulle en Mai »

,

Le Théâtre de La Criée ouvre sa saison le 7 octobre avec De Gaulle en mai, création, mise en scène de Jean-Louis Benoit, entouré d’une équipe de comédiens fidèles : Jean-Marie Frin, Arnaud Décarsin, Luc Tremblais, Laurent Montel, Dominique Compagnon. Ce spectacle conçu à partir de documents se situe dans la lignée de ceux que créés au Théâtre de l’Aquarium, à la Cartoucherie de Vincennes : Un Conseil de classe très ordinaire, Les Vœux du Président ou La Nuit, la télévision, la Guerre du Golfe. Jean-Louis Benoit, revient sur la période de mai 68 à partir du Journal tenu par Jacques Foccart, alors Secrétaire général aux Affaires africaines et malgaches, conseiller écouté et confident du Général de Gaulle. Ce spectacle interroge le pouvoir d’État. Comment un État si stable a-t-il pu être ébranlé - au point de laisser vacant son gouvernement - par une bande de « rigolos » ? Au jour le jour, Foccart nous donne à voir l’angoisse, le désarroi, la panique s’emparer de l’Élysée. De Gaulle perd pied devant ce qu’il faut bien appeler désormais une insurrection.


Lire plus >

« Par-Dessus Bord » de Michel Vinaver

,

Par-dessus bord: la pièce aux quatre versions. De cette pièce écrite entre 1967 et 1969, il existe quatre états établis par l’auteur. A la scène, la pièce a été représentée pour la première fois en France, dans une version écourtée, au TNP le 13 mars 1973, dans la mise en scène de Roger Planchon et la scénographie de Hubert Monloup. Elle sera reprise au Théâtre de l’Odéon le 27 mai 1974. Les interprètes étaient, notamment, André Dussolier, Jean Bouise, Madeleine Ozeray, Marcel Dalio, Fred Personne, Roland Bertin, Claude Lochy, Edward Meeks, Isabelle Sadoyan, Jeanne Champagne…


Lire plus >