Description du projet

Compagnie « Les Comédiens Voyageurs »
Marcel Bozonnet

Depuis 2007, la compagnie des Comédiens-Voyageurs est en résidence artistique à la Maison de la Culture d’Amiens, qui assure pour elle la mise en place des projets de création et de formation. Son directeur artistique, Marcel Bozonnet, travaille autour des axes suivants : la conception et la mise en scène de productions dont il est l’interprète et /ou le metteur en scène au plan national et international ; la formation et la recherche à destination des professionnels et des enseignants en Picardie ; les collaborations avec des établissements scolaires du second degré sous la forme de partenariats pédagogiques.

Informations

Maison de la Culture d’Amiens
2 place Léon Gontier
80006 Amiens Cedex 1
France

Téléphone :
+33 3 22 97 79 79

Site Internet :
www.maisondelaculture-amiens.com

Toute l’actualité de la Compagnie « Les Comédiens Voyageurs » / Marcel Bozonnet

« Le Couloir des exilés »

,

Ce texte a été recréé à partir de Le Couloir des exilés, l’essai de l’anthropologue Michel Agier. Les autres éléments proviennent de sa documentation ainsi que de l’un de ses « carnets de terrain », publié avec la photographe Sara Prestianni, après une enquête dans les campements de réfugiés à Patras (Grèce), à Rome et à Calais (« Je me suis réfugié là », bords de route en exil, ed. Donner lieu, 2011). Un extrait du récit de Khady Demba, issu de Trois femmes puissantes de Marie Ndiaye, clôt le spectacle. Le texte en bande-son est un récit où se mêlent témoignages de réfugiés, statistiques, informations historiques, poèmes, textes de lois, pour raconter ce qu’est « être étranger dans un monde commun ». Se mêlent trois voix qui portent en elles les traces de langues maternelles diverses, trois timbres pour faire entendre la polyphonie de l’humanité: femmes et hommes, jeunes et vieux, légers et graves, durs et doux, solides et fragiles… Sur scène, les objets, les matériaux, les matières, évoquent le concret de la survie, l’hétéroclite, la récupération (chaussures, vêtements, couvertures, bâches plastique, cartons, boîtes de conserve…) et tout ce qu’un homme obligé à l’exil tente de sauver avec lui.


Lire plus >

« La Princesse de Clèves »

,

Me voilà, de nouveau, au cœur des plaisirs et des difficultés, à apprendre, voire ressasser, ma chère langue du XVIIème siècle. En elle, je vois bien une fois de plus, que vont d'un même pas la beauté stricte et l'horreur, et je redécouvre avec une force inaccoutumée que l'école du plus grand maintien cache un laboratoire de cris. Les phrases, qui paraissaient immobiles dans leur perfection, courent, de fait, d'un mouvement imprévisible. Mon travail tient en ceci: trouver les moyens de rendre à cette prose tout le registre des émotions qu'elle inspire. Marcel Bozonnet


Lire plus >

« Chocolat Clown Nègre »

,

Ce spectacle, fruit d’une collaboration entre la compagnie des Comédiens-Voyageurs (dirigée par Marcel Bozonnet), et l’association DAJA (présidée par Gérard Noiriel), est un hommage à Chocolat, premier artiste noir de la scène française et aux diverses facettes de son talent. Mais il aborde aussi des questions terriblement actuelles : la diversité, les stéréotypes, le devoir de mémoire. Dans l’histoire de l’humanité, un petit nombre d’individus ont eu un destin hors du commun, non seulement parce que leur trajectoire leur a permis d’échapper à la condition sociale que leur origine rendait probable, mais aussi parce qu’ils ont été porteurs, sans le savoir, des grands bouleversements qui ont changé la face du monde. Rafaël, le « clown Chocolat », le clown le plus populaire de la scène parisienne à la Belle Époque a été l’un de ces hommes.


Lire plus >