Description du projet

Théâtre national de Marseille « La Criée »
Direction Macha Makeïeff

Au Théâtre de la Criée, Macha Makeiff conçoit une programmation étonnante, qui fait la part belle à la fantaisie, à l’humeur joyeuse d’un gai savoir et qui raconte l’espoir fou des artistes, et les fragilités du monde, au travers de grands textes et d’écritures scéniques réunissant théâtre, arts plastiques, danse, musique, etc… et aussi des débats d’idées et conférences qui accompagnent encore le théâtre et l’éclairent.

Informations

30 quai de Rive Neuve
13007 Marseille
France

Téléphone :
+33 4 91 54 70 54

Site Internet :
www.theatre-lacriee.com

Toute l’actualité du Théâtre national de Marseille « La Criée » – Direction Macha Makeïeff

« Trissotin ou les Femmes savantes » de Molière

,

Grande comédie de mœurs sur les dévoiements du bel esprit, satire de la préciosité extrémiste, dénonciation du pédantisme alors figure obligée des ouvrages engagés autour de la « nouvelle science », Trissotin ou les Femmes savantes est le titre donné à la pièce de 1672 par Molière dès la reprise du spectacle. C’est dire le rôle central du poète flagorneur et hypocrite.


Lire plus >

« Les Contes d’Odessa » d’Isaac Babel

,

Sur le plateau : trois lecteurs et deux musiciens, deux écrans, des images et des fantômes, des chansons, la langue russe, le yiddish, deux MacBookAir. Un dispositif poétique pour faire entendre tour à tour les mots éclatants, ironiques et brutaux d’Isaac Babel, le grand écrivain d’Odessa, et une correspondance par e-mail étrange et drôle, entre un homme et une femme, autour d’une Odessa rêvée.


Lire plus >

« La Traversée aux Disparus » de Eva Doumbia

,

On estime à plusieurs dizaines, parfois des centaines de millions le nombre des disparus pendant la traite, des frères, sœurs, pères, cousins, époux, amants, fils, filles, disparus, morts sans sépultures, sans être nommés ni honorés. Les rescapés ont fondé des familles qui ne connaîtront jamais leur généalogie. De part et d’autre de l’océan, des familles possèdent une amputation.


Lire plus >

« Les Âmes offensées »

,

Dire la continuité des mondes. Rechercher dans les moindres détails les attitudes intactes du passé. Celles décrites par nos aînés les voyageurs. Celles de nos rêves de gosses. En ethnologue, je sais que cette collecte est vaine ou presque. Et pourtant chacun de mes périples est un recommencement, un quasi entêtement. Prendre le temps, en vagabond curieux et exigeant. Déplier les territoires des êtres et des choses, en révéler les coulisses, en suivre les méandres, en restituer le sensible et l’anodin. Dans ces contrées lointaines, c’est dans l’imperceptible et le ténu qu’on saisit l’univers. Mon appareil photographique en carnet d’aquarelles. Elles permettent la caresse et le chevauchement, à la touche de lumière, avec cette palette étrange réduite au noir et blanc pour dire l’inquiétude. J’aime l’effort d’exploration, le temps de pause qu’elles demandent à ceux qui les regardent…


Lire plus >

« Ali Baba »

,

Il est raconté dans les traditions et légendes qu’une nuit parmi les nuits, dans un lointain Orient, — or cette nuit-là était la nuit du Destin, Shéhérazade aux yeux de pharaonne, liseuse des Astres, dit à l’oreille du très cruel et tourmenté roi Schariar, pour ne pas perdre la vie d’une façon violente, une histoire envoûtante qui depuis s’est répandue dans le monde entier… Il m’est revenu, Ô Roi fortuné, qu’il y avait en les années d’il y a très longtemps et les jours du passé reculé et depuis des âges abolis, dans une ville d’entre les villes de la Perse, deux frères dont l’un se nommait Qâssim et l’autre Ali Baba…


Lire plus >

« Invasion » de Pierrick Sorin

,

L’idée de cette invasion, c’est le talent éclectique de l’artiste vidéaste et metteur en scène Pierrick Sorin, son ingénieuse subversion des images, le décalage systématique qu’il introduit dans la représentation de lui-même et du monde. Nous lui donnons le Théâtre en pâture, un théâtre optique grandeur nature, pour qu’il le transforme au prisme de ses folies. Un miroir déformant et joyeux, une prolifération ludique, un voyage décalé à travers les images.


Lire plus >